Je souhaitais faire un carrelage d’aspect rustique. J’ai décidé de le fabriquer entièrement car c'est onéreux à l’achat dans les boutiques spécialisées, et les imprimables ne me satisfaisaient pas car je souhaitais un relief.

J’ai donc pris des plaques de carton un peu épais (récupéré). J’ai passé dessus une couche d’enduis de lissage que j’ai appliqué à la spatule. Quand il a été presque sec, j’ai passé dessus mon rouleau à patisserie pour écraser le relief.

enduits

Une fois bien sec, j’ai appliqué dessus de la peinture acrylique choisie dans deux tons brique différents. Après séchage de la peinture, j’ai passé une bonne couche de vernis colle, produit que j’apprécie pour son aspect couvrant et assez plastifiant. La couche a du être bien épaisse pour bien imperméabiliser le carrelage afin qu’il résiste aux traitements suivants.

plaquespeintes_et_non_peintes

Sur l’envers des plaques, j’ai tracé des lignes pour déterminer les carreaux. J’ai découpé tout ça (grand moment de solitude…).

d_coupage

J’ai mélangé les carreaux obtenus pour que les teintes et les relief soit choisis de façon bien aléatoire.
J’ai collé carreau après carreau sur mon sol, en laissant un petit espace entre pour les joints.

on_recolle

J’ai fait couler du platre à moulage dans les espaces pour faire les joints, et j’ai essuyé au fur et à mesure avec une éponge humide et des chiffons. J’ai renouvelé cette opération plusieurs fois jusqu’à obtenir les joints que je voulais. Attention à cette manipulation : les carreaux vont finir par être mouillés et risque de se détacher. Il faut agir vite, et essayer de faire les joints en une seule fois. Si on doit retravailler un joint, il vaut mieux attendre que la première couche soit sèche.
Pour lever le voile terne du au platre, je n’ai pas hésité à rincer tout ça directement sous le robinet, et après séchage, à frotter avec une cire pour meuble.

apresle_joint

Il a fallu plusieurs jours pour que tout soit bien sec, puis j’ai mis sous presse pour bien applatir.

Détail du carrelage :

detail